Formations

Congrès MAPAR 2019

Congrès MAPAR 2019

Centre des Congrès de la Villette
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
75019 Paris

Accueil au niveau S1 du Centre des Congrès

Accès :

  • Arrêt : Porte de la Villette - Cité des Sciences et de l'Industrie
  • Métro : ligne 7
  • Bus : lignes 139, 150, 152
  • Tramway : ligne T3b

 contactmapar.org

Un des principaux objectifs du MAPAR est de s’impliquer dans la formation médicale continue, au travers notamment du congrès du MAPAR à la Cité des Sciences et de l’Industrie, réunissant tous les ans à Paris plus de 2 000 congressistes.

Le 37ème CONGRÈS MAPAR aura lieu les 14 et 15 juin 2019


Congrès 2018 (36ème édition) : programme

Légende du programme

À propos de la conférence

Les premières secondes sont décisives. L’impact d’une organisation fondée sur les témoins, le massage cardiaque immédiat et la défibrillation précoce est majeur pour l’amélioration de la survie. La stratégie optimale de réanimation spécialisée reste débattue.

Pr Karim TAZAROURTE

PUPH chef du département de médecine d'urgence CHU Edouard Herriot
Pôle URMARS "Urgences-Réanimation médicale- Anesthésie-Réanimation
Groupement Hospitalier Edouard Herriot Hospices civils de Lyon
5 place d'Arsonval
69373 LYON 8

Urgentiste et professeur de médecine d’urgence.

À propos de la conférence

De nombreuses questions restent non résolues lors de la prise en charge d’un arrêt cardiaque :

L’adrénaline doit-elle être bannie ? Quel est le meilleur anti-arythmique en cas de rythme choquable ? Quel patient bénéficie d’une coronarographie ? Quelle cible thermique viser pour quel patient ?

Dr Nicolas MONGARDON

Maître de Conférences des Universités - Praticien Hospitalier Responsable de l'unité d'anesthésie-réanimation chirurgicale cardio-vasculaire
Service d'Anesthésie-Réanimation Chirurgicale, CHU Henri Mondor, Créteil
CHU Henri MONDOR, 51 avenue du maréchal de Lattre de Tassigny 94000 CRETEIL

Etats de choc Ischémie-reperfusion Protection d’organe mécanique et pharmacologique Pathologies infectieuses

À propos de la conférence

La prise en charge de l’ACR de l’enfant répond aux mêmes objectifs que celle de l’adulte mais certaines particularités méritent d’être connues :

  • Importance de la ventilation
  • Rareté des troubles du rythme

Dr Gilles JOURDAIN

Praticien hospitalier - Responsable de l’UF SMUR 92 pédiatrique
Pôle FAME et Réanimation néonatale
Hôpital Antoine Béclère
157 rue de la Porte de Trivaux 92141 CLAMART CEDEX

Après une formation de pédiatre achevée en 1987, j’ai toujours pratiqué la réanimation et l’urgence. Depuis 2013, c’est à temps plein.

Par ailleurs depuis 2011 je suis investi  sur la simulation en santé au sein du LabForSIMS et l’enseignement tant en formation initiale que continue.

À propos de la conférence

Les patients insuffisants rénaux chroniques sont des patients insuffisants cardiaques jusqu’à preuve du contraire. Outre le fait de partager des facteurs de risques communs (i.e. HTA, diabète etc), l’insuffisant rénal chronique a des conséquences cardiovasculaires telles que l’insuffisance cardiaque (diastolique notamment), les valvulopathies ou coronaropathie. De manière plus récente, des conséquences cardiaques de l’insuffisance rénale aiguë ont aussi été mise en évidence.

Pr Matthieu LEGRAND

PU-PH
Département d’Anesthésie, Réanimation et Centre des Brûlés
Hôpital St-Louis
1, avenue Claude Vellefaux
75010 Paris

En parallèle d’une activité clinique en Anesthésie et Réanimation, mes travaux de recherche sont centrés que la compréhension des mécanismes et des conséquences de l’insuffisance rénale aiguë en situations critiques ainsi que sur les infections des patients avec inflammation systémique (i.e. sepsis, brulés graves etc).

www.linkedin.com/in/pr-matthieu-legrand

À propos de la conférence

Longtemps mise en doute, la précision de la mesure au brassard de la pression artérielle (PA) s’avère honorable, notamment pour répondre à des questions simples : mon patient est-il hypotendu ou hypertendu? A-t-il augmenté sa pression artérielle grâce au traitement ? Le développement de dispositifs de mesure non-invasive continue de la PA pourrait augurer d’une 3e option, située entre la mesure non-invasive intermittente au brassard et la mesure invasive à l’aide d’un cathéter artériel.

Dr Karim LAKHAL

Praticien Hospitalier
Réanimation Chirurgicale Polyvalente, Service d’Anesthésie-Réanimation.
Hôpital Laënnec
CHU de Nantes
Nantes cedex 1 44093

Nationalités : Française et Tunisienne, Âge : 41 ans (15/03/1976)

Etudes de Médecine : Premier et Deuxième Cycles à Lille

Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) en Anesthésiologie - Réanimation (Faculté de Médecine de Tours, 31 Octobre 2004)

DESC de Réanimation Médicale (inter-région ouest)

DIPLOMES UNIVERSITAIRES

  • -  Réanimation en Pathologie Infectieuse (2003)
  •  - Insuffisance Circulatoire Aiguë 2003-04
  • - Echocardiographie (Ile-de-France 2005-2007)

Expérience professionnelle :

  • Réanimation Médicale et Infectieuse, Hôpital Bichat - C.Bernard, AP - HP, Paris (2004 à 2007 dont 2 ans comme CCA + 1 an comme PH contractuel).
  • Réanimation Polyvalente, SAR A, Hôpital Lapeyronie, CHU Montpellier (Pr X.Capdevila) (2007 à 2012) comme PH
  • Réanimation Chirurgicale Polyvalente, Service d'Anesthésie-Réanimation, CHU Laënnec, Nantes (Pr Y. Blanloeil, Pr B.Rozec) depuis 2012 (Responsable de l’unité fonctionnelle depuis 2015)

PUBLICATIONS : cf pubmed.

SUJETS d’INTERET : insuffisance circulatoire, insuffisance rénale

À propos de la conférence

Il existe des recommandations nationales et internationales concernant les patients qui devraient bénéficier d’une mesure de la concentration de troponine et/ou de BNP avant et après chirurgie non-cardiaque. Cette mesure des concentrations de troponine/BNP s’inscrit dans une démarche de stratification du risque en pré-, per-opératoire et post-opératoire. L’identification des patients à risque lorsque la troponine post-opératoire immédiate est augmentée doit initier une optimisation multimodale de la prise en charge post-opératoire (corrections de la dyshoméostasie et des thérapeutiques cardiovasculaires). 

Pr Dan LONGROIS

PUPH Anesthésie-Réanimation, Adjoint au Chef de Service
Anesthésie-Réanimation
Hôpital Bichat-Caude Bernard 46 rue Henri Huchard
75018 PARIS

À propos de la conférence

L’évaluation préopératoire du risque hémorragique doit reposer sur un interrogatoire structuré à la recherche d’une pathologie de l’hémostase majorant le risque hémorragique. En l’absence de diathèse hémorragique, il est recommandé de ne pas réaliser de bilan d’hémostase préopératoire systématique, celui-ci ne permettant pas de prédire de manière fiable le risque hémorragique péri-interventionnel.

Dr Claire PAILLERET

MD, chef de Clinique assistant en anesthésie-réanimation
Anesthésie-Réanimation
Hôpital Cochin-Port Royal
27, rue du Faubourg Saint-Jacques
75017 Paris

  • Doctorante en Sciences, spécialité hémostase, UMR_S1140, Université Paris Descartes
  • Doctorat, Médecine, spécialité anesthésie-réanimation, Université Pierre et Marie Curie
  • Master 2, Immunocancérologie, Université Paris Sud

Sujets d’intérêt: détection délocalisée des anticoagulants oraux directs ; thérapeutiques innovantes en hémostase.

À propos de la conférence

Le patient cirrhotique n’est pas exposé à un risque majoré de saignement. Il est exposé à un risque de thrombose veineuse périphérique et portale corrélé au degré de l’insuffisance hépato cellulaire. La compensation d’un TP bas est inutile. Le niveau optimum sécurité du fibrinogène plasmatique supérieur à 0,7 g/L est inconnu. Le niveau de sécurité de la numération des plaquettes est inconnu.

Pr Claude LENTSCHENER

Praticien Hospitalier
Anesthésie-Réanimation
CH Cochin - 27 rue du Faubourg Saint Jacques - 75014 PARIS CEDEX 14

À propos de la conférence

La prévention de la maladie thrombo-embolique change car le risque diminue avec l’ambulatoire et les procédures RRAC. Les bas antithrombose ne sont plus recommandés et l’aspirine revient au goût du jour pour certaines procédures orthopédiques.

Pr Marc SAMAMA

PU-PH, Chef de pôle
Anesthésie-Réanimation
GH Paris centre, hôpital Cochin
27, rue du Faubourg Saint Jacques, 75014 Paris

Marc Samama a 60 ans. Il est professeur à l’université Paris Descartes et chef du pôle ARTE (anesthésie, réanimations, thorax, explorations) du Groupe Hospitalier Paris Centre (Cochin-Broca-Hôtel-Dieu) à Paris. Il préside le nouveau sous-comité scientifique de l’ISTH « Perioperative Thrombosis and Haemostasis ». Ses thématiques d'intérêt sont l'hémostase et la thrombose périopératoires. Il a participé aux recommandations de l’ACCP (8th and 9th Guidelines) et il est à présent co-rédacteur pour un chapitre de la 10ème édition. Il a dirigé les guidelines 2018 de l’ESA « VTE prophylaxis ». A ce jour il a publié plus de 210 articles et son facteur H est à 36.

À propos de la conférence

La prévalence des troubles respiratoires du sommeil (TRS) est en augmentation, proportionnellement à la prévalence de l’obésité. Bien que les médecins anesthésistes appréhendent mieux la gestion péri-opératoire des syndromes d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil (SAHOS), le plus fréquent des TRS, ils connaissent moins bien les autres TRS comme le syndrome d’obésité hypoventilation (SOH). Le dépistage préopératoire passé par la réalisation du score de STOP BANG et la polygraphie ventilatoire. La prévention des complications postopératoires est représentée par la ventilation péri-opératoire de type pression positive continue ou à deux niveaux de pression. L’ambulatoire est possible en respectant certaines conditions.

Dr Jérôme LIOTIER

Médecin Anesthesiste Reanimateur
Service d'Anesthésie Réanimation
Polyclinique Grand Sud
Centre du Sommeil NemauSom
106 impasse Gilles Roberval
Batiment C
30900 NIMES

 DES Anesthésie Réanimation Chirurgicale , DESC Réanimation médicale,  DIU pathologies du sommeil de l’adulte et de l’enfant , DIU Ventilation mécanique, échocardiocargraphie, DURPI

Sujets d’intérêts : Troubles respiratoires du sommeil, SAHOS, Médecine péri-opératoire , ALR échoguidée , Echocardiographie Réanimation

À propos de la conférence

Une balance hydro-sodée positive supérieure à 3 litres provoque une augmentation de la morbidité de nos patients en anesthésie comme en réanimation. La diurèse et surtout la natriurèse est un des facteurs clés du contrôle de cette balance. Bien comprendre les principes qui régissent ou perturbent la natriurèse permet de prévenir, traiter et mieux contrôler ces perturbations si délétères pour nos patients

Dr Bernard VIGUE

Praticien Hospitalier, MD, PhD
Département d'Anesthésie Réanimation
CHU de Bicêtre
78 rue du Général Leclerc
94275 Le Kremlin Bicetre

1987 : MD & MAR

1992 : PH, CHU de Bicêtre

1996 : Responsable de l'unité de neurochirurgie

2000 : PhD (DSC après TC)

2012-2014 : Elu CA de la SFAR

2016 : Elu président de l'ANARLF (Association Neuro anesthésie et Réanimation de Langue Française)

87 articles PubMED ; review 14 revues internationales.

Mots clés : traumatisme crânien, polytraumatisée, inflammation et bilan hydro-sodée, rhabdomyolyse, rééducation, éthique, pronostic.

Intérêts : Littérature, sociologie; rugby, Catalogne

À propos de la conférence

La plupart des nouveaux antibiotiques ne présentent pas d’innovation thérapeutique et n’ont pas démontré de supériorité en termes d’efficacité. Ils n’apportent au plus qu’une réponse à un seul des mécanismes de résistance existants. La poursuite des investissements dans le domaine de l’infectiologie est nécessaire en particulier dans la recherche de nouveaux mécanismes d’action.

Dr Matthieu BOISSON

Praticien Hospitalier Universitaire Anesthésiste-Réanimateur, Chef de Pôle Adjoint
Département d'Anesthésie-Réanimation
CHU de Poitiers
2, rue de la milétrie-BP 577 86021 POITIERS CEDEX

MD, PhD

A travaillé sur l’intérêt de la nébulisation d’antibiotiques dans le traitement des PAVM Travaille actuellement sur la prévention des infections du site opératoire et en particulier sur l’antibioprophylaxie.

À propos de la conférence

Les dysfonctions d’organe en postopératoire sont associées à une augmentation de la durée d’hospitalisation, de la morbi-mortalité et des coûts de prise en charge. Une gestion inappropriée des apports liquidiens, tant en termes quantitatif que qualitatif, chez le patient chirurgical est assortie d’un risque accru de complications postopératoires.

Pr Emmanuel FUTIER

PUPH - Praticien Hospitalier
Pôle Médecine Péri-opératoire - Anesthésie-Réanimation
CH Estaing
1 place Lucie Aubrac
63003 CLERMONT FERRAND

Ventilation mécanique

Optimisation hémodynamique péri-opératoire

À propos de la conférence

Mon exposé traitera de l’optimisation du remplissage vasculaire et de l’automatisation de la prise en charge hémodynamique. Au cours de mon année  de recherche aux USA, j’ai pu  aider au développement d’un système d’administration de liquides intravasculaires en boucle fermée, basé sur l’analyse simultanée de plusieurs indices hémodynamique fournis par les appareils de monitoring les plus récents et contrôlé par un ordinateur. Cette boucle de remplissage vasculaire représente une avancée majeure dans le cadre de l’optimisation du volume circulant du patient et donc de son débit cardiaque car l’administration de liquides se fait d’une manière complètement automatisée et avec un minimum d’intervention humaine. Après avoir conduit des études en Californie, le système a été introduit en pratique clinique pour les patients de chirurgie abdominale dans nos hôpitaux académiques et universitaires (CUB Erasme et CHU Brugmann), avec à la clé plusieurs études démontrant une association entre l’utilisation de ce système au lit du malade et une amélioration du devenir postopératoire des patients. Le contrôle automatisé du remplissage vasculaire par un système en boucle fermée représente une solution attractive au problème de mise en pratique des protocoles d’optimisation hémodynamique périopératoire chez les patients chirurgicaux à risque. Ces systèmes permettraient d’effectuer les tâches souvent fastidieuses des protocoles sans diminuer la vigilance du praticien qui garde la capacité d'intervenir lorsqu’ il le juge nécessaire. Le praticien se verrait ainsi dégager du temps disponible pour se concentrer sur d’autres aspects de la gestion du patient en peropératoire.  L’application rigoureuse des protocoles cliniques devrait également permette à terme d’évaluer leur efficacité et/ou la nécessité de les amender en fonction de l’évolution des pathologies présentées par les patients et des progrès des techniques anesthésiques et chirurgicales.

Dr Alexandre JOOSTEN

Médecin anesthésiste
Department of Anesthesiology
CUB Erasme
Université Libre de Bruxelles
808 Route de Lennik
1070 BRUXELLES
BELGIQUE

Dr. Alexandre Joosten graduaded from medical school at the Université Libre de Bruxelles in 2008.

He subsequently went on to receive his training in anesthesiology at CHU Brugmann, from which he graduated in 2013.

He then started practicing in the Department of Cardiovascular and Thoracic Anesthesia at CUB Erasme in Brussels.

In February 2014, he decided to diversify his professional knowledge and skills with a 1 year research fellowship at the University of California, Irvine, USA with Dr. Maxime Cannesson as his personal mentor.  There, he worked as a leading member of his research team on goal directed therapy strategies and how to implement this concept at the bedside.

His others interests include noninvasive cardiac output monitoring devices, fluid therapy (crystalloid vs colloid debate), and many other novel perioperative technologies. Dr. Joosten’s main research currently focuses on testing the impact of perioperative hemodynamic optimization using multiple closed-loop systems on postoperative outcome of patients undergoing high risk surgery.

À propos de la conférence

La mesure de l’oxygénation cérébrale fait désormais partie du monitoring multimodal en neuroréanimation.

Les épisodes d’hypoxie cérébrale détectés par la PtiO2 sont indépendamment associés à un plus mauvais devenir neurologique.

 La correction des épisodes d’hypoxie cérébrale (< 20 mmHg ou < 15 mmHg selon les définitions) pourrait améliorer le devenir neurologique.

Des essais cliniques de phase III sont en cours sur ce thème.

Pr Pierre BOUZAT

PUPH
Service de Réanimation - Déchocage Grenoble Alpes Trauma Centre
CHU Grenoble Alpes
Boulevard de la Chantourne
38700 LA TRONCHE

PUPH   CHU Grenoble Alpes – Université   Grenoble Alpes  

 Responsable du Trauma centre des Alpes  

Thème de recherche : neurosciences, traumatisme grave  104 publications indexées sur PubMed (Mars 2018)

À propos de la conférence

La pression de perfusion cérébrale optimale est celle pour laquelle les indices d’autorégulation cérébrale (Prx pour la PIC, Mx pour le Doppler transcrânien) sont les meilleurs. Sa détermination, et son utilisation comme un guide de la neuroréanimation chez le patient traumatisé crânien grave, serait à l’origine d’une amélioration du pronostic neurologique. Cette pression de perfusion cérébrale optimale est-elle réalisable en pratique clinique quotidienne ? Si oui, comment ? Quelles en sont les limites ?

Dr Jonas POCHARD

Praticien hospitalier contractuel
Département d'Anesthésie Réanimation
CHU de Bicêtre
78 rue du Général Leclerc
94275 LE KREMLIN BICETRE

DESAR 2017 Neuro-réanimation, autorégulation cérébrale Informatique médicale

À propos de la conférence

Les indications neurochirurgicales formelles à la phase précoce du TC grave sont :

  • évacuation la plus précoce possible d'un hématome extradural symptomatique quelle que soit sa localisation,
  • évacuation d'un hématome sous-dural aigu significatif (épaisseur supérieure à 5 mm avec déplacement de la ligne médiane supérieur à 5 mm),
  • drainage d'une hydrocéphalie aiguë,
  • parage et la fermeture immédiate des embarrures ouvertes.

Il faut probablement réaliser un drainage ventriculaire externe pour le contrôle de l'hypertension intracrânienne après échec d’un traitement comprenant l’optimisation des agressions cérébrales secondaires et de la sédation.

Il faut probablement réaliser une craniectomie décompressive pour contrôler la pression intracrânienne à la phase aiguë en cas d’hypertension intracrânienne réfractaire, dans le cadre d’une discussion multidisciplinaire.

Pr Thomas GEERAERTS

PU-PH
Pôle Anesthésie-Réanimation
CHU de Toulouse
Coordination d’Anesthésie
Hôpital Pierre Paul RIQUET
31059 Toulouse

Anesthésiste-Réanimateur

Thèse d’université en Neuroscience

Directeur du centre de simulation du CHU de Toulouse

Intérêt pour la neuro-anesthésie-réanimation, la traumatologie grave et la simulation

À propos de la conférence

Définir la pneumonie acquise sous ventilation mécanique (PAV) reste sujet à débat. Son diagnostic repose actuellement sur un faisceau d’arguments clinico-biologiques, confirmé par un prélèvement pulmonaire microbiologique. Alors que la place des biomarqueurs reste imprécise, l’échographie pulmonaire est une alternative d’imagerie diagnostique performante et les nouveaux tests rapides microbiologiques, en phase de validation clinique, s’avèrent prometteurs.

Dr Yoann LAUNEY

Praticien Hospitalier Anesthésie réanimation
Réanimation chirurgicale - pôle Anesthésie-SAMU- Réanimations-Médecine Interne et Gériatrie
CHU de Rennes
2 rue Henri le Guilloux
35033 RENNES CEDEX

2003-2009 – Internat d’Anesthésie – Réanimation DESAR Ile-de-France

2009 - Doctorat en Médecine – Université Pierre et Marie Curie – Paris 6

2009 – 2011  Chef-de-clinique Assistant des hôpitaux – Réanimation chirurgicale

2011 – Praticien Hospitalier en Anesthésie-Réanimation

2015- Doctorat en Sciences biologiques et de la Santé – Université de Rennes1

2017-2018 – Honorary Clinical Fellow – Neurosciences Critical Care Unit - University of Cambridge, Royaume-Uni  

Sujets d’intérêts : Traumatisme crânien ; Hémorragie méningée ; Imagerie cérébrale ; Sepsis ; Pneumonies

À propos de la conférence

Le sevrage ventilatoire se définit par la séparation du patient et du ventilateur pendant plus de 48 heures. De nouvelles recommandations nationales et internationales seront détaillées.

Les principales causes d’échecs de sevrage de la ventilation mécanique sont : l’obstruction des VAS, la dysfonction cardiaque, pulmonaire ou diaphragmatique.

Au lit du patient, l’exploration de la fonction diaphragmatique est possible grâce à l’échographie via son excursion ou son épaisissement.

Dr Laurent ZIELESKIEWICZ

Praticien Hospitalier, Chef d'unité fonctionnelle
Anesthésie Réanimation
Hôpital Nord Chemin des Bourrely
13915 MARSEILLE CEDEX 20

Fondateur du Club des Anesthésistes Réanimateurs Echographistes (CAR’Echo) et du centre de formation à l’échographie du malade critique.

Sujets d’intérêts : échographie du corps entier en anesthésie réanimation, RAAC, médecine péri-opératoire.

À propos de la conférence

Afin d’optimiser le sevrage ventilatoire est-il important de renforcer l’activité du diaphragme, des muscles périphériques ou du cerveau ? Quel rationnel pour changer nos pratiques ?

Pr Jean-Michel CONSTANTIN

PUPH - Chef de service
Département de Médecine péri-opératoire
CHU de Clermont Ferrand
1 place Lucie Aubrac
63000 CLERMONT FERRAND

Responsable des réanimations du pôle de medicine péri-opératoire.

Les principaux sujets de recherche sont la ventilation artificielle, la sédation et la réhabilitation précoce en réanimation.

À propos de la conférence

La gestion des voies aériennes commence par une optimisation de la préoxygénation. La ventilation noninvasive (VNI) permet d'obtenir plus rapidement une fraction expirée en oxygène (FeO2) > 90%, de limiter la diminution de volume pulmonaire et d’améliorer l’oxygénation par rapport à une préoxygénation conventionnelle au masque facial. L’oxygénation apnéique peut également être envisagée, en poursuivant l’administration d’oxygène après le retrait du masque de préoxygénation (standard ou VNI). Celle-ci peut être réalisée à l’aide de lunettes d’oxygénothérapie à haut débit.

Dr Audrey DE JONG

Chef de Clinique Assistant en anesthésie-réanimation
Département d’Anesthésie-Réanimation Saint-Eloi, CHU de Montpellier
CHU Saint Eloi
80 avenue Augustin Fliche 34295 MONTPELLIER

Mes principaux sujets d’intérêt portent sur la prise en charge des voies aériennes et de la ventilation en périopératoire. Les travaux de recherche réalisés ont permis d’évaluer et d’optimiser la prise en charge des voies aériennes du patient obèse et non obèse en anesthésie-réanimation, en établissant les facteurs de risque d’intubation difficile et de complications associées à l’intubation. Ces études ont permis le développement de protocoles de sécurisation de la procédure d’intubation, notamment en optimisant la préoxygénation grâce à la méthode « OPTINIV », associant préoxygénation par ventilation noninvasive et oxygénothérapie à haut débit.

À propos de la conférence

L’induction en séquence rapide reste la technique anesthésique préconisée lors d’une anesthésie générale en contexte obstétrical.

Le propofol est de plus en plus proposé en alternative au thiopental pour l’induction.

Le rocuronium peut être proposé en cas de contre-indication à la succinylcholine.

La gestion des voies aériennes est le principal problème auquel doit faire face l’anesthésiste en salle d’accouchement.

La prédiction d’une intubation difficile repose avant tout sur la combinaison de scores cliniques.

L’échographie des voies aériennes peut être utile pour réaliser un abord cricothyroïdien et confirmer le bon positionnement de la sonde d’intubation.

Des algorithmes de prise en charge de l’intubation difficile doivent être disponibles dans les services.

L’entraînement des équipes à la gestion d’une intubation difficile en obstétrique lors de séances de simulation permet de former et perfectionner les compétences dans ce contexte.

Dr Lionel BOUVET

MD, PhD - Praticien hospitalier en anesthésie réanimation
Anesthésie-Réanimation
Hôpital Femme Mère Enfant
59 bd Pinel
69500 BRON

J’ai coordonné la mise en place et le fonctionnement d’une unité de chirurgie ambulatoire, et suis très impliqué dans la problématique de l’ambulatoire et de la réhabilitation postopératoire.

J’exerce maintenant essentiellement en anesthésie obstétricale, où j’ai également œuvré pour la mise en place de procédures favorisant la réhabilitation rapide post-césarienne.

Je suis également responsable de l’unité d’accès vasculaire de mon établissement, qui assure la pose de Piccline et bientôt également de PAC par une équipe paramédicale infirmière dans le cadre d’un protocole de coopération.

Ma thématique principale de recherche porte principalement sur l’inhalation pulmonaire du contenu gastrique et sa prévention que ce soit chez l’adulte, en pédiatrie et en obstétrique.

À propos de la conférence

La grossesse s’accompagne d’une modification de l’équilibre hémostatique. L’hémorragie du postpartum (HPP) sévère et les grandes catastrophes obstétricales sont associées à une coagulopathie active. La prise en charge de cette coagulopathie progresse grâce aux données des travaux de recherche. La grossesse s’avère être un révélateur du risque thrombotique et vasculaire dans la prééclampsie et les thombophilies.

Dr Anne-Sophie BOUTHORS

Praticien Hospitalier anesthésie réanimation obstétricale
Unité Analgésie-Anesthésie-Réanimation Obstétricale
CH Jeanne de Flandre Barre 2 Sud
2 avenue Oscar Lambret
59037 LILLE CEDEX

PH responsable de l’unité d’anesthésie-analgésie-réanimation obstétricale de la maternité Jeanne de Flandre du CHRU de Lille

Past-présidente du club d’anesthésie réanimation en obstétrique et présidente de la commission de la naissance et de la petite enfance de la région Hauts de France

Membre du comité scientifique de la SFAR.

Sujets d’intérets : Grossesse normale : analgésie du travail obstétricale. Hypnoanalgésie. Hémostase Grossesse pathologique : Hémorragie du post-partum, prééclampsie, thromboembolie, embolie amniotique, pathologies vasculaires gravidopuerperales. Hémostase et grossesses pathologiques.

À propos de la conférence

Les opioïdes dans les douleurs chroniques non cancéreuses doivent s’utiliser avec parcimonie dans un cadre précis. Les opioïdes en préopératoires  compliquent le postopératoires à tout niveau. Chez le patient naïf aux opioïdes, la chirurgie est un événement catalyseur dans le risque de prolongation de prescription d’opioïdes.  Proposer un suivi postopératoire resserré chez les patients plus vulnérables à la douleur et / ou présentant des trajectoires douloureuses anormales en postopératoire est la solution qui s’impose.

Dr Valéria MARTINEZ

Pratricien Hospitalier
Anesthésie-Réanimation
CH Raymond Poincaré
104 boulevard Raymond Poincaré 92380 GARCHES

Douleur chronique postopératoire Prévention, facteurs de risques Elaboration revues systématiques Analgésie postopératoire Membre de l’unité INSERM 792 , Physiopathologie et Pharmacologie Clinique de la Douleur. Consultation avancée douleur chronique à l’hôpital Raymond Poincaré

À propos de la conférence

Le lactate a longtemps été considéré comme un produit toxique. Différents travaux, particulièrement dans le domaine des neurosciences, montrent maintenant que celui-ci peut etre considéré comme une arme thérapeutique intéressante par les effets métaboliques, mais également osmotiques ou vasomoteurs induits.

Dr Hervé QUINTARD

MD, PhD
Réanimation medico chirurgicale
Réanimation medico chirurgicale
Hopital Pasteur 2
CHU Nice
30 voie romaine
06000 NICE

Praticien hospitalier en réanimation médico chirurgicale avec activité de recherche clinique et experimentale dans le domaine des neurosciences.

À propos de la conférence

Le dosage du lactate dans le LCR est le meilleur test pour indiquer l’absence de méningite bactérienne, pour un taux < 3,5 mM dans les méningites communautaires, et < à 4±0,5 mM dans les méningites nosocomiales

Le dosage du lactate permet d’éviter les presciptions antibiotiques inutiles

L’augmentation du lactate dans le LCR est peut-être liée à la stimulation d’une navette lactate microglie-astrocyte qui augmenterait les moyens de défense contre l’infection

Dr Pierre-Etienne LEBLANC

Pratricien hospitalier
Département d'Anesthésie réanimation
CHU de Bicêtre
78 boulevard du général Leclerc 94275 Le Kremlin Bicêtre

PH en réanimation chirurgicale depuis 20 ans

À propos de la conférence

Les agents vasopresseurs agissent via la stimulation des récepteurs alpha-adrénergiques, à la vasopressine ou angiotensine. Bien que les voies d’action sous cellulaires sont partagées, les effets des catécholamines, de la vasopressine et de l’angiotensine différent suite à la down regulation des divers récepteurs ainsi que leur répartition variable dans les divers lits vasculaires.

Les effets hémodynamiques ainsi que les effets secondaires different donc. La place de ces différents agents sera discutée.

Pr Daniel DE BACKER

Chef du Département de Médecine Aigue (CHIREC) Professeur de soins intensifs (Université Libre de Bruxelles)
Département de Médecine Aiguë
CHIREC
201 Bd du Triomphe
BE-1160 BRUXELLES

Hémodynamique systémique et régionale, microcirculation, dysfunction d’organes et supports, sepsis

À propos de la conférence

Si les mécanismes de l’insuffisance rénale aiguë en situation critique sont complexes, multifactoriels et encore mal connus, la congestion veineuse semble contribuer chez certains patients à l’agression rénale en participant au syndrome « compartimental » rénal.

Pr Matthieu LEGRAND

PU-PH
Département d’Anesthésie, Réanimation et Centre des Brûlés
Hôpital St-Louis
1, avenue Claude Vellefaux
75010 Paris

En parallèle d’une activité clinique en Anesthésie et Réanimation, mes travaux de recherche sont centrés que la compréhension des mécanismes et des conséquences de l’insuffisance rénale aiguë en situations critiques ainsi que sur les infections des patients avec inflammation systémique (i.e. sepsis, brulés graves etc).

www.linkedin.com/in/pr-matthieu-legrand

À propos de la conférence

L’exposé reverra comment l’interprétation de variables hémodynamiques simples permet de sélectionner l’intervention la plus adaptée.

Pr Jean-Louis VINCENT

Professeur
Service des Soins Intensifs
ULB - Hôpital Erasme Route de Lennik 808 B-1070 BRUXELLES

Le Professeur Jean-Louis Vincent est Professeur de Soins Intensifs à l'Université Libre de Bruxelles et intensiviste dans le Service des Soins Intensifs de l'Hôpital Universitaire Erasme à Bruxelles.  Il a signé plus de 900 articles originaux, près de 400 chapitres de livres et près de 1000 résumés de congrès. Il a édité 102 livres et est éditeur en chef de "Critical Care", de "Current Opinion in Critical Care" et de "ICU Management & Practice ". Il est membre de l'Editorial Board d’une trentaine de journaux Il a été Président World Federation of Societies of Intensive and Critical Care Medicine, de la Société Européenne de Soins Intensifs, de la Société Belge de Soins Intensifs, de la Société Européenne du Choc, et de l'International Sepsis Forum. Ses travaux ont été couronnés en Belgique par le Prix Scientifique Joseph Maisin, en Sciences Biomédicales Cliniques (Prix Scientifique Quinquennal du FRS-FNRS). Au niveau international, il a reçu le “Distinguished Investigator Award” de la Society of Critical Care Medicine (USA), le “College Medialist Award” of the American College of Chest Physicians (USA), la Society Medal (lifetime award) de la European Society of Intensive Care Medicine, le ”Lifetime Achievement Award” de la Society of Critical Care Medicine (USA). Il est le premier non-américain à recevoir cette médaille. Eu égard à ces valeurs, le Roi Albert II lui a attribué le titre de Baron

À propos de la conférence

Le traumatisme médullaire est une pathologie touchant les sujets jeunes et âgés, hautement pourvoyeuse de handicap. La gestion de ces patients est multidisciplinaire et vise à limiter la survenue de lésions secondaires dans le but de limiter ce handicap.

Dr Aurore RODRIGUES

Praticien hospitalier
Département d'Anesthésie Réanimation
CHU de Bicêtre
78 rue du Général Leclerc 94275 LE KREMLIN BICETRE

CCA puis PH du Département d’Anesthésie Réanimation du Centre Hospitalier Universitaire Kremlin Bicêtre depuis 2014 Sujets d’intérêt : lésions neurologiques aiguës

À propos de la conférence

La coagulopathie aïgue traumatique est rare et grave. Son mécanisme physiopathologique prédominant est une fibrinolyse qui s’associe à une consommation de facteurs de coagulation, une dysfonction plaquettaire et des lésions endothéliales entrainant une augmentation de la mortalité et des besoins transfusionnels. Son diagnostic clinique ou biologique impose une thérapeutique immédiate.

Dr Delphine GARRIGUE

Praticien Hospitalier - Chef de Service Déchoquage et Soins Intensifs Pôle de l’Urgence Pôle d’Anesthésie Réanimation
Anesthésie Réanimation
CH Salengro
Avenue du Pr Emile Laine
59037 LILLE CEDEX

Anesthésie Réanimation

Urgence

Traumatisé grave

Hémostase et trauma

À propos de la conférence

Le traumatisé sévère présente un état pro-coagulant post hémorragique initial.

L’anticoagulation précoce est un challenge du fait de la nécessité de mesurer la balance bénéfice (prévention des évènements thrombo-emoliques veineux) / risque (resaignement).
Les tests visco-élastiques ne permettent pas de répondre à cette question pour l’instant.

Dr Sophie HAMADA

Praticien Hospitalier anesthésie-réanimation

Docteur spécialiste en anesthésie réanimation à l’hôpital Bicêtre dans la Réanimation Chirurgicale et Traumatologique du Pr Duranteau.

Axée sur la recherche en traumatologie, Co-fondatrice de la Traumabase, actuelle présidente and responsable du groupe «gouvernance qualité protection des données ».

Master 2 en méthodologie et statistiques en recherche biomédicale et doctorante en santé publique, unité 1018-1178 du CESP

À propos de la conférence

Virtuellement toutes les études prospectives, randomisées en réanimation centrées sur la survie n’ont pas pu montrer de différences associées à la stratégie testée. La raison principale réside dans l’hétérogénéité des populations étudiées.

L’avenir se fait vers une meilleure identification de la population étudiée, basée sur la mesure de biomarqueurs. L’exception peut être l’intervention centrée sur une anomalie globale présente chez tous les malades, comme l’altération de fonction endothéliale responsable de la formation d’œdèmes.

Pr Jean-Louis VINCENT

Professeur
Service des Soins Intensifs
ULB - Hôpital Erasme Route de Lennik 808 B-1070 BRUXELLES

Le Professeur Jean-Louis Vincent est Professeur de Soins Intensifs à l'Université Libre de Bruxelles et intensiviste dans le Service des Soins Intensifs de l'Hôpital Universitaire Erasme à Bruxelles.  Il a signé plus de 900 articles originaux, près de 400 chapitres de livres et près de 1000 résumés de congrès. Il a édité 102 livres et est éditeur en chef de "Critical Care", de "Current Opinion in Critical Care" et de "ICU Management & Practice ". Il est membre de l'Editorial Board d’une trentaine de journaux Il a été Président World Federation of Societies of Intensive and Critical Care Medicine, de la Société Européenne de Soins Intensifs, de la Société Belge de Soins Intensifs, de la Société Européenne du Choc, et de l'International Sepsis Forum. Ses travaux ont été couronnés en Belgique par le Prix Scientifique Joseph Maisin, en Sciences Biomédicales Cliniques (Prix Scientifique Quinquennal du FRS-FNRS). Au niveau international, il a reçu le “Distinguished Investigator Award” de la Society of Critical Care Medicine (USA), le “College Medialist Award” of the American College of Chest Physicians (USA), la Society Medal (lifetime award) de la European Society of Intensive Care Medicine, le ”Lifetime Achievement Award” de la Society of Critical Care Medicine (USA). Il est le premier non-américain à recevoir cette médaille. Eu égard à ces valeurs, le Roi Albert II lui a attribué le titre de Baron

À propos de la conférence

Intérêt de développer la prise en charge précoce de rééducation dans la réanimation. Rôle complémentaire du médecin MPR dans les réanimations où sont déjà présents des réducteurs (kinésithérapeutes, orthophonistes ...)

Dr Anne-Claire DE CROUY

Médecin de médecine physique et de réadaptation
Service SRPR
CHU de Bicêtre
78 rue du Général Leclerc
94275 Le Kremlin Bicêtre Cedex

MPR Neurologie

À propos de la conférence

Chez l’enfant, l’intubation est le plus souvent réalisée sans curare, en utilisant une coinduction sevoflurane propofol. L’utilisation des curares améliore les conditions d’intubation, mais impose leur monitorage.

Pr Isabelle CONSTANT

PUPH - Chef de service
Anesthésie-Réanimation
CH Enfants Armand Trousseau
26 avenue du Docteur Arnold Netter
75571 PARIS CEDEX 12

Anesthésiste-réanimateur pédiatrique Coordonnateur du Centre des grands Brulés pédiatriques

Expertise en physiologie du système nerveux autonome et en analyse de l’EEG

À propos de la conférence

  • Préciser les différentes techniques de sédation médicamenteuses et non médicamenteuses.
  • Donner des règles de choix en fonction du type d’acte interventionnel.
  • Préciser la place de l’anesthésiste-réanimateur dans la sédation de l’enfant.

Pr Claude ECOFFEY

PU-PH, chef de pôle Anesthésie-Samu-Urgences-Réanimations et Médecine Interne-Gériatrie
Anesthésie-Réanimation 3
CHU de Pontchaillou
2, rue Henri le Guilloux
35033 Rennes cedex

AR en 1984, chef de service AR depuis 1996, membre CIC Inserm 1414 (unité douleur, CHU de Rennes), 226 références indexées Pub Med et plus de 15 Chapitres dans des ouvrages d’Anesthésie et de Douleur, Past-Président SFAR.

À propos de la conférence

Les enfants sont de très bons candidats à l’hypnose/distraction. L’hypnose requiert des compétences particulières, mais la distraction est accessible à tous et devrait être réalisée à chaque accueil d’un enfant au bloc opératoire.

Dr Nathalie BOURDAUD

Praticien Hospitalier
Anesthésie-Réanimation
HFME
59 boulevard Pinel
69500 BRON

Anesthésiste pédiatrique à Necker de 2002 à 2014

Anesthésiste pédaitrique à Lyon (HFME) depuis 2014

À propos de la conférence

  • La carence martiale est très fréquente en préopératoire,
  • Les saignements péri-opératoires induisent des pertes de FER
  • Le FER intraveineux (vs per os) permet d’apporter les doses suffisantes de FER pour corriger l’anémie,
  • La carence martiale (indépendamment de l’anémie) est responsable de fatigue et de faiblesse musculaire : intérêt théorique de sa correction pour améliorer la récupération.

Pr Sigismond LASOCKI

PU-PH, Chef du Pôle ASUR, Chef de service
Département Anesthésie Réanimation
CHU Angers 4 rue Larrey
49933 ANGERS CEDEX 9

Professeur d’anesthésie réanimation, spécialiste du métabolisme du fer et de la gestion de l’anémie, impliqué dans la mise en place de programme de « PBM » (Patient Blood Management ).

À propos de la conférence

Montrer l’intérêt des abords veineux alternatifs au cathéter veineux central. Discuter les arguments du choix entre chaque dispositif vasculaire. Evoquer la gestion et les complications de ces dispositifs vasculaires.

Dr Paul ZETLAOUI

Praticien Hospitalier
Département d'Anesthésie Réanimation
CHU de Bicêtre
78 rue du Général Leclerc
94275 Le Kremlin Bicêtre

ALR, échographie en anesthésie, abords vasculaires

À propos de la conférence

Tout patient sous anesthésie en ventilation spontanée doit être surveillé par capnigraphie.

Il est essentiel de ne pas ventiler les patients en utilisant des pressions d’insufflation élevées et la surveillance de la mécanique est importante dans ce contexte.

La surveillance des indices dérivés de l’oxygénation pourrait s’avérer utile.

Dr Jean-Louis BOURGAIN

Médecin anesthésiste-réanimateur - Chef du bloc opératoire
Anesthésie-Réanimation
Institut Gustave Roussy
14 rue Edouard Vaillant
94805 VILLEJUIF CEDEX

Intubation difficile

Anesthésie en chirurgie ORL et maxillo-faciale

Organisation des blocs opératoires

Informatisation du dossier d’anesthésie

À propos de la conférence

Malgré le fait que près de 9 patients sur 10 soient activement réchauffés au bloc opératoire en France, plus d’un patient sur 2 arrivent avec une température centrale < 36°C en SSPI.  

Morale : il ne suffit pas d’allumer le générateur d’air pulsé et de mettre une couverture 

Dr Pascal ALFONSI

Professeur Associé - Chef de Service
Anesthésie
GH Paris Saint Joseph
185 boulevard Raymond Losserand
75014 Paris

Anesthésiste-Réanimateur

De 1988 à 2015 praticien hospitalier à l’AP-HP

Depuis 2015, chef du service d’anesthésie du GHPSJ.

Sujets d’intérêts : prévention de l’hypothermie peropératoire Réhabilitation améliorée après chirurgie Anesthésiste-Réanimateur

À propos de la conférence

La présentation consiste à sélectionner les points clés à retenir concernant le référentiel sur la gestion péri-opératoire du patient âgé validé par la SFAR en 2017 et présenté au congrès en septembre de la même année. Parmi les points cles figurant le délai d’intervention chirurgicale qui doit être si possible inférieur à 48h, la prise en charge dès le préopératoire et jusqu’à la rééducation du patient par une équipe pluridisciplinaire et le monitorage peropératoire adapté à la fragilité et la vulnérabilité du patient.   

Pr Frédéric AUBRUN

PUPH - Chef de service
Anesthésie-Réanimation
CHU de Lyon Nord CH de la Croix Rousse 103 grande rue de la Croix Rousse 69317 LYON CEDEX 4

Chef de service d’anesthésie réanimation et douleur, chef de pôle adjoint.

Président du Collège d’anesthésie-réanimation de Lyon et Président du CLUD central des HCL.

Vice-président de la SFETD et membre du Comité d’analyse et maîtrise des risques de la SFAR.

Sujets d’intérêt : sujet âgé, analgésie, chirurgie ambulatoire

À propos de la conférence

Antibioprophylaxie pour certaines chirurgies propres et toutes les chirurgies propres contaminées. Injection dans les 30 minutes précédant l’intervention Dose unique pour tous les cas possible, maximum 48h.

Pr Claude MARTIN

PU-PH, Consultant
Anesthésie-Réanimation
Hôpital Nord Chemin des Bourrely
13915 MARSEILLE CEDEX 20

Infections péri-opératoires et en réanimation. Hémodynamique Traumatisme grave

À propos de la conférence

En France, la pratique des remplacements semble prendre de plus en plus de place chez les internes en anesthésie-réanimation. Cet article se propose de mieux comprendre qui sont les internes remplaçants, quelles sont leurs motivations, quel est leur vécu des premiers remplacements et quelles aides sont à leur disposition pour mieux les appréhender.

Dr Sarah MAKOUDI

Interne DESAR
Anesthésie-Réanimation en chirurgie cardiaque Pr Amour La Pitié-Salpêtrière
CH Pitié Salpétrière
83 Boulevard de l'Hôpital 75013 Paris

Interne DESAR 9ème semestre – Paris Vice-Présidente de l’Association des Jeunes Anesthésistes-Réanimateurs de France

Conférences avec présentation en vidéo

Date Horaires Session Titre Intervenant(s) Présentation Lieu
08/06/2018 11:30-12:00  Cardiovasculaire Pression artérielle non invasive Dr Karim LAKHAL Amphithéâtre Gaston Berger
14:00-14:30 Hemostase - transfusion Comment évaluer le risque hémorragique en préopératoire ? Dr Claire PAILLERET
16:00-16:30 Médecine péri-opératoire Thrombo-prophylaxide : RRAC et ambulatoire Pr Marc SAMAMA
00:00-09:00  Contrôle des fluides de l‘organisme Déterminants de la natriurèse Dr Bernard VIGUE Amphithéâtre Louis Armand
11:30-12:00  Traumatisme crânien grave Quand faut-il opérer mon patient ? Pr Thomas GEERAERTS
09/06/2018 09:30-10:00  Airway Préoxygénation moderne Dr Audrey DE JONG Amphithéâtre Gaston Berger
12:00-12:30  Obstétrique Coagulation chez la femme enceinte Dr Anne-Sophie BOUTHORS
09:00-09:30  Le lactate Le lactate et l’agression cérébrale Dr Hervé QUINTARD Amphithéâtre Louis Armand Est
09:30-10:00 Le lactate : marqueur de la méningite bactérienne Dr Pierre-Etienne LEBLANC
14:00-14:30 Question pour un champion en Anesthésie Mémorisation peropératoire Dr Nora COLEGRAVE Amphithéâtre Louis Armand Ouest

Programme détaillé

Date Horaires Session Titre Intervenant(s) Présentation Lieu
08/06/2018 08:30-09:00  Arrêt cardiaque Les nouveautés sur la prise en charge de l’arrêt cardiaque Pr Karim TAZAROURTE Amphithéâtre Gaston Berger
09:00-09:30 Les questions qui restent Dr Nicolas MONGARDON
09:30-10:00 Arrêt cardiaque en pédiatrie Dr Gilles JOURDAIN
10:30-11:00  Cardiovasculaire Arythmie Complète par Fibrillation Auriculaire (ACFA) Dr Julien AMOUR
11:00-11:30 Le cœur de l’insuffisant rénal Pr Matthieu LEGRAND
11:30-12:00 Pression artérielle non invasive Dr Karim LAKHAL
12:00-12:30 Biomarqueurs, utilisation péri-opératoire Pr Dan LONGROIS
14:00-14:30 Hemostase - transfusion Comment évaluer le risque hémorragique en préopératoire ? Dr Claire PAILLERET
14:30-15:00 Emploi préventif de l’acide tranexamique en chirurgie Dr Paul ZUFFEREY
15:00-15:30 Il est cirrhotique : et alors ? Pr Claude LENTSCHENER
16:00-16:30 Médecine péri-opératoire Thrombo-prophylaxide : RRAC et ambulatoire Pr Marc SAMAMA
16:30-17:00 Le syndrome d’hypoventilation alvéolaire, le SAOS et l’anesthésie Dr Jérôme LIOTIER
17:00-17:30 Je suis fatigué depuis mon opération… Pr Pierre ALBALADEJO
00:00-09:00  Contrôle des fluides de l‘organisme Déterminants de la natriurèse Dr Bernard VIGUE Amphithéâtre Louis Armand
05:25-05:25 Infectieux Nouveaux antibiotiques : qu’apportent-ils au clinicien ? Dr Matthieu BOISSON
09:00-09:30  Contrôle des fluides de l‘organisme Contrôle péri-opératoire de la balance hydrosodée Pr Emmanuel FUTIER
09:30-10:00 Je remplis en boucle Dr Alexandre JOOSTEN
10:30-11:00  Traumatisme crânien grave Intérêt de la PtiO₂ Pr Pierre BOUZAT
11:00-11:30 Pression artérielle optimale Dr Jonas POCHARD
11:30-12:00 Quand faut-il opérer mon patient ? Pr Thomas GEERAERTS
12:00-12:30 Apport de l’IRM Pr Lionel VELLY
14:00-14:30 Infectieux Traitement d’une infection bactérienne : quelles alternatives aux antibiotiques ? Dr Samy FIGUEIREDO
14:30-15:00 Du nouveau dans le diagnostic des PAV ? Dr Yoann LAUNEY
16:00-16:30 Muscles Fonction diaphragmatique et sevrage ventilatoire Dr Laurent ZIELESKIEWICZ
16:30-17:00 Sport en réanimation : les stimulants peuvent-ils aider ? Pr Christian LAPLACE
17:00-17:30 Le sevrage ventilatoire à bicyclette Pr Jean-Michel CONSTANTIN
09/06/2018 08:30-09:00  Airway RFE Intubation difficile Dr Christophe BAILLARD Amphithéâtre Gaston Berger
09:00-09:30 Cricothyrotomie Dr Georges SAVOLDELLI
09:30-10:00 Préoxygénation moderne Dr Audrey DE JONG
10:30-11:00  Obstétrique Un ou plusieurs blood patchs ? Comment faire ? Dr Agnès LEGOUEZ
11:00-11:30 La patiente n’a pas de péridurale et il faut faire une DA-RU Pr Hawa KEITA MEYER
11:30-12:00 Induction en séquence rapide en 2017 Dr Lionel BOUVET
12:00-12:30 Coagulation chez la femme enceinte Dr Anne-Sophie BOUTHORS
14:00-14:30 Anesthésie loco-régionale Blocs de la paroi thoraco-abdominale postérieure (rhomboïde, érecteur du rachis, thoraco-lombaire interfascial…) Dr Laura RUSCIO
14:30-15:00 Canal des adducteurs Dr Philippe GAUTIER
15:00-15:30 Que reste-t-il de la toxicité systémique des anesthésiques locaux ? Dr Alain DELBOS
16:00-16:30 Douleur Analgésie multimodale : ce qu’il faut abandonner Dr Axel MAURICE SZAMBURSKI
16:30-17:00 Prescription polongée des morphiniques Dr Valéria MARTINEZ
17:00-17:30 Dexmédétomidine en anesthésie Dr Catherine BERNARD
08:30-09:00  Le lactate Le lactate : nutriment métabolique dans l’état de choc Pr Bruno LEVY Amphithéâtre Louis Armand Est
09:00-09:30 Le lactate et l’agression cérébrale Dr Hervé QUINTARD
09:30-10:00 Le lactate : marqueur de la méningite bactérienne Dr Pierre-Etienne LEBLANC
10:30-11:00  Hémodynamique Le fluid challenge : quand, pourquoi et comment (et matériel) ? Pr Jean-Louis TEBOUL
11:00-11:30 Angiotensine et vasopressine : les nouveaux vasopresseurs ? Pr Daniel DE BACKER
11:30-12:00 Congestion veineuse : mythe ou réalité Pr Matthieu LEGRAND
12:00-12:30 Quel algorithme hémodynamique en réanimation ? Pr Jean-Louis VINCENT
14:00-14:30 Traumatisme sévère Gestion du traumatisé médullaire Dr Aurore RODRIGUES
14:30-15:00 Gestion de la coagulopathie chez le traumatisé Dr Delphine GARRIGUE
15:00-15:30 gestion des anticoagulants chez le traumatisé Dr Sophie HAMADA
16:00-16:30 Question pour un champion en Réanimation Médecine personnalisée en réanimation Pr Jean-Louis VINCENT
16:30-17:00 Les médecins de médecine physique et de rééduction sont-ils utiles en réanimation ? Dr Anne-Claire DE CROUY
17:00-17:30 Personnalisation de l’hémodynamique péri-opéraroire Pr Jacques DURANTEAU
08:30-09:00 Pédiatrie Curares chez l’enfant pour l’intubation Pr Isabelle CONSTANT Amphithéâtre Louis Armand Ouest
09:00-09:30 Sédation chez l’enfant pour acte interventionnel Pr Claude ECOFFEY
09:30-10:00 Hypnose et distraction préopératoire Dr Nathalie BOURDAUD
10:30-11:00 Question pour un champion en Anesthésie A quoi sert l’administration de fer et comment mieux faire ? Pr Sigismond LASOCKI
11:00-11:30 Alternatives voies veineuses centrales classiques (PICC line, Midline…p) Dr Paul ZETLAOUI
11:30-12:00 Monitorage de la fonction respiratoire en peropératoire Dr Jean-Louis BOURGAIN
12:00-12:30 Comment puis-je vraiment éviter l’hypothermie peranesthésique ? Dr Pascal ALFONSI
14:00-14:30 Mémorisation peropératoire Dr Nora COLEGRAVE
14:30-15:00 RFE gériatrie : fracture du col Pr Frédéric AUBRUN
15:00-15:30 RFE antibioprophylaxie : ce qui a changé Pr Claude MARTIN
16:00-16:30 Vie professionnelle Le 1er remplacement Dr Sarah MAKOUDI
16:30-17:00 De luer à NRFIT : vers une sécurisation renforcée Pr Hervé BOUAZIZ
17:00-17:30 Relation anesthésiste - chirurgien : qui fait quoi ? Pr Francis BONNET
DPC et formation professionnelle

Le 36e CONGRES MAPAR 2018 a été accrédité par l'INAMI BELGE sous le N°18005887.

Le mot du Président

Chers (ères) Collègues,

      Merci de lire ce message d’introduction qui vous donne des informations principales sur le congrès du MAPAR 2018 qui se tiendra comme habituellement au Centre des Congrès de la Villette le vendredi 8 et le samedi 9 Juin 2018.

      Le comité scientifique du MAPAR a pris conscience du fait que l’efficacité pédagogique de notre congrès, au même titre que la plupart des formations existantes, était limitée. Bien que la formule classique des congrès soit bien ancrée dans notre tradition il est connu que les participants ne retiennent guère plus de 5 % de ce qu’ils ont entendu ! Il semble donc nécessaire de faire évoluer notre méthode d’enseignement et l’objectif est de promouvoir un renforcement de la valeur pédagogique de notre congrès. Le MAPAR s’inscrit donc dans une dynamique de développement d’une pédagogie active. 

      Vous verrez donc apparaître des sessions dites « focus » qui ont pour objectif de cibler une thématique et de renforcer l’apprentissage en combinant des conférences par des experts du sujet à d’autres formes de pédagogie active (pédagogie inversée, ateliers avec simulation et/ou cas cliniques, modalités nouvelles de présentation, présentation de matériel, etc…). Si vous avez envie de tester cette nouvelle formule, inscrivez-vous rapidement aux séances car les places seront limitées.

      Ainsi, l’innovation pédagogique sera le fil rouge de ce congrès. Au congrès sous sa forme classique et à ces sessions focus, vous seront proposés un nombre important d’autres modalités d’enseignement afin de cibler les besoins des participants de façon plus adéquate :

  • Des ateliers de simulation auront lieu tout au long des deux journées et vous proposeront des activités variées et ludiques pour certaines d’entre elles.
  • Les ateliers de technologie pratiques vont être réorganisés pour permettre une meilleure interaction entre l’expert et les participants, notamment en limitant le ratio d’inscrits par enseignant, tout en maintenant le nombre habituel de séances.
  • Pendant la journée du vendredi, nos sessions de jeux de rôle permettront aux participants de réfléchir à certains thèmes importants, politiques de santé ou aux aspects médico-judiciaires par exemple.
  • Une journée marquée DPC sera organisée en parallèle du congrès et respectera les règles essentielles fixées par l’Agence Nationale du DPC, c’est-à-dire vous proposera un programme avec conférences sur des thèmes importants en anesthésie et en réanimation ainsi que de séances dites évaluatives, au cours desquelles vous pourrez évaluer vos pratiques et les mettre à jour si nécessaire avec l’aide des experts présents.
  • Nous ouvrirons cette année une formation spécifique pour les infirmières de services de soins péri-opératoires que nous espérons inscrire dans le cadre de la formation continue et du DPC paramédical, en combinant formation continue et ateliers de pratique de soins incluant notamment des jeux sérieux.

      Une nouvelle application lisible sur votre smartphone vous permettra de naviguer facilement dans le programme, de poser des questions aux experts lors des séances et en dehors de celles-ci, et vous apportera des informations pratiques sur l’environnement du congrès tout en permettant un lien avec le nouveau site internet du MAPAR et son contenu.

      Si les liens avec nos partenaires industriels sont encadrés dans le domaine des sessions du DPC, ils doivent s’épanouir de façon intègre et exempte de conflits d’intérêts dans les autres actions du congrès. Ces partenaires seront invités à participer à certaines sessions et à présenter leurs innovations et leurs matériels, afin que vous puissiez juger de leur valeur tout en comparant les produits de façon objective.

      En espérant que ce dynamisme de notre congrès du MAPAR, la qualité des modalités d’enseignement et des experts et le caractère convivial de cette manifestation vous agréeront, nous vous donnons rendez-vous en Juin 2018.

      Bien amicalement,

Pr Dan BENHAMOU

Pour toute l’équipe pédagogique et technique du MAPAR

Les congrès précédents

2018 (36ème édition)

2018 (36ème édition)

Les 8 et 9 juin 2018

2017 (35ème édition)

2017 (35ème édition)

Les 9 et 10 juin 2017

2016 (34ème)

2016 (34ème)

Les 3 et 4 juin 2016

2015 (33ème)

2015 (33ème)

Les 5 et 6 juin 2015

2014 (32ème)

2014 (32ème)

Les 6 et 7 juin 2014